Les 6 images de la galerie associées au tag marco decorpeliada.

  • DSM IV

    31/03/2010 6722 visites

    marco decorpeliada, schizomètres 19 février - 16 mai 2010 La maison rouge présente le travail encore inédit de Marco Decorpeliada (1947-2006), artiste non professionnel, qui a assidx9ement produit des créations fort singulières. Ses Îuvres ont toutes à voir avec la question de l’épinglage diagnostique en psychiatrie par lequel il a été personnellement malmené. Dans une tentative de se dérober à cet étiquetage qui l’emprisonne dans des catégories, il " lui " réplique en fabriquant des objets qui interrogent cette nosographie psychiatrique. La chiquenaude initiale de sa démarche a été le constat d’une évidence. Il existe, à ses yeux, une correspondance entre les codes attribués aux troubles mentaux dans la dernière née des classifications psychiatriques, le DSM IV (Diagnostic and Statistical Manual - Revision 4), et les codes des produits du catalogue " PICARD SURGELES " : deux items, un même chiffre. Ë " 20.1, Schizophrénie, type catatonique continue ", il répond " 20.1, Crevettes Roses entières cuites " et à " 42.0, Trouble obsessionnel compulsif (TOC) "... Source: www.lamaisonrouge.org

  • DSM 8459

    31/03/2010 5396 visites

    marco decorpeliada, schizomètres 19 février - 16 mai 2010 La maison rouge présente le travail encore inédit de Marco Decorpeliada (1947-2006), artiste non professionnel, qui a assidx9ement produit des créations fort singulières. Ses Îuvres ont toutes à voir avec la question de l’épinglage diagnostique en psychiatrie par lequel il a été personnellement malmené. Dans une tentative de se dérober à cet étiquetage qui l’emprisonne dans des catégories, il " lui " réplique en fabriquant des objets qui interrogent cette nosographie psychiatrique. La chiquenaude initiale de sa démarche a été le constat d’une évidence. Il existe, à ses yeux, une correspondance entre les codes attribués aux troubles mentaux dans la dernière née des classifications psychiatriques, le DSM IV (Diagnostic and Statistical Manual - Revision 4), et les codes des produits du catalogue " PICARD SURGELES " : deux items, un même chiffre. Ë " 20.1, Schizophrénie, type catatonique continue ", il répond " 20.1, Crevettes Roses entières cuites " et à " 42.0, Trouble obsessionnel compulsif (TOC) "... Source: www.lamaisonrouge.org

  • IMG 8456

    31/03/2010 4363 visites

    marco decorpeliada, schizomètres 19 février - 16 mai 2010 La maison rouge présente le travail encore inédit de Marco Decorpeliada (1947-2006), artiste non professionnel, qui a assidx9ement produit des créations fort singulières. Ses Îuvres ont toutes à voir avec la question de l’épinglage diagnostique en psychiatrie par lequel il a été personnellement malmené. Dans une tentative de se dérober à cet étiquetage qui l’emprisonne dans des catégories, il " lui " réplique en fabriquant des objets qui interrogent cette nosographie psychiatrique. La chiquenaude initiale de sa démarche a été le constat d’une évidence. Il existe, à ses yeux, une correspondance entre les codes attribués aux troubles mentaux dans la dernière née des classifications psychiatriques, le DSM IV (Diagnostic and Statistical Manual - Revision 4), et les codes des produits du catalogue " PICARD SURGELES " : deux items, un même chiffre. Ë " 20.1, Schizophrénie, type catatonique continue ", il répond " 20.1, Crevettes Roses entières cuites " et à " 42.0, Trouble obsessionnel compulsif (TOC) "... Source: www.lamaisonrouge.org

  • 95.2 DSM

    31/03/2010 4102 visites

    marco decorpeliada, schizomètres 19 février - 16 mai 2010 La maison rouge présente le travail encore inédit de Marco Decorpeliada (1947-2006), artiste non professionnel, qui a assidx9ement produit des créations fort singulières. Ses Îuvres ont toutes à voir avec la question de l’épinglage diagnostique en psychiatrie par lequel il a été personnellement malmené. Dans une tentative de se dérober à cet étiquetage qui l’emprisonne dans des catégories, il " lui " réplique en fabriquant des objets qui interrogent cette nosographie psychiatrique. La chiquenaude initiale de sa démarche a été le constat d’une évidence. Il existe, à ses yeux, une correspondance entre les codes attribués aux troubles mentaux dans la dernière née des classifications psychiatriques, le DSM IV (Diagnostic and Statistical Manual - Revision 4), et les codes des produits du catalogue " PICARD SURGELES " : deux items, un même chiffre. Ë " 20.1, Schizophrénie, type catatonique continue ", il répond " 20.1, Crevettes Roses entières cuites " et à " 42.0, Trouble obsessionnel compulsif (TOC) "... Source: www.lamaisonrouge.org

  • Squelette habillé

    31/03/2010 1765 visites

    marco decorpeliada, schizomètres 19 février - 16 mai 2010 La maison rouge présente le travail encore inédit de Marco Decorpeliada (1947-2006), artiste non professionnel, qui a assidx9ement produit des créations fort singulières. Ses Îuvres ont toutes à voir avec la question de l’épinglage diagnostique en psychiatrie par lequel il a été personnellement malmené. Dans une tentative de se dérober à cet étiquetage qui l’emprisonne dans des catégories, il " lui " réplique en fabriquant des objets qui interrogent cette nosographie psychiatrique. La chiquenaude initiale de sa démarche a été le constat d’une évidence. Il existe, à ses yeux, une correspondance entre les codes attribués aux troubles mentaux dans la dernière née des classifications psychiatriques, le DSM IV (Diagnostic and Statistical Manual - Revision 4), et les codes des produits du catalogue " PICARD SURGELES " : deux items, un même chiffre. Ë " 20.1, Schizophrénie, type catatonique continue ", il répond " 20.1, Crevettes Roses entières cuites " et à " 42.0, Trouble obsessionnel compulsif (TOC) "... Source: www.lamaisonrouge.org

  • Catalogue Picard et coulisses

    31/03/2010 4153 visites

    marco decorpeliada, schizomètres 19 février - 16 mai 2010 La maison rouge présente le travail encore inédit de Marco Decorpeliada (1947-2006), artiste non professionnel, qui a assidx9ement produit des créations fort singulières. Ses Îuvres ont toutes à voir avec la question de l’épinglage diagnostique en psychiatrie par lequel il a été personnellement malmené. Dans une tentative de se dérober à cet étiquetage qui l’emprisonne dans des catégories, il " lui " réplique en fabriquant des objets qui interrogent cette nosographie psychiatrique. La chiquenaude initiale de sa démarche a été le constat d’une évidence. Il existe, à ses yeux, une correspondance entre les codes attribués aux troubles mentaux dans la dernière née des classifications psychiatriques, le DSM IV (Diagnostic and Statistical Manual - Revision 4), et les codes des produits du catalogue " PICARD SURGELES " : deux items, un même chiffre. Ë " 20.1, Schizophrénie, type catatonique continue ", il répond " 20.1, Crevettes Roses entières cuites " et à " 42.0, Trouble obsessionnel compulsif (TOC) "... Source: www.lamaisonrouge.org

<< Première page | < Page précédente
Page Suivante > | Dernière page >>
page 1|1

fond d'écran de février gratuit!
page générée en 0.025 seconde

Artiste photographe à Lyon France. Banque d'images en ligne, reportage photo sur commande. Moteur de recherche photos, photographie plasticienne, archive, illustration numérique. Vente portraits artistes, vente photos musiciens. Ressource iconographique. Commandez vos photos immédiatement ou faites les vous livrer sur CD-ROM. Copyright © 2010-2014 Hervé All pour tous les visuels. Stock photos, image collections.

mon-evenement.com

Hervé all photographe à Paris   

Hervé All est représenté par la Galerie Céline Moine - Création site par Webfolio, création sites internet à Lyon